La génération Z travaille plus dur, mais seulement quand elle le veut

Mis à jour : 23 août 2019


Une petite critique (?) de la génération Z par un membre de la génération Z.


Appartenant à cette tranche d’âge je pense être plutôt bien placée pour écrire dessus. Je vais donc faire de mon mieux pour être le plus objectif possible et vous parler de cette génération qui semble être une énigme pour ceux qui n’en font pas parti 😉



Qu’est ce que la génération Z ?


Les personnes nées entre 1994 et 2005, plus communément appelées la génération Z, se considèrent comme la génération qui travaille le plus dur, mais ne tolèrent pas d'être forcées de travailler quand elles ne le veulent pas.

Bien qu'on se considère comme la "génération numérique", nous disons préférer les interactions en face à face au travail.

Les résultats de plusieurs études reflètent des contradictions surprenantes sur la façon dont nous nous percevons nous-même. Nos attentes à l'égard du travail sont les meilleures façons dont les managers peuvent se préparer à nous cadrer efficacement. Ces informations ont été compilées à partir d’enquête mondiales menée auprès de plus de 3 000 membres de la génération Z dans 11 pays.

Près du tiers de nos membres se considèrent comme la génération qui travaille le plus au sein de la population active.

Nous avons été élevés pendant la crise économique qui a commencé en 2007. Nous avons vu des parents perdre leur emploi ou des grands-parents retourner au travail. Contrairement à de nombreux millennials de la génération Y qui étaient déjà au lycée au début de la récession, les membres de ma génération ont dû travailler plus tôt dans bien des cas pour joindre les deux bouts ou, tout au moins, pour couvrir leurs propres coûts à l'adolescence. Je pense que nous travaillons dur. Mais... nous pouvons aussi être un peu délirants.

Trois membres de la Génération Z sur quatre se considèrent comme la "génération numérique ultime”, mais nous préférons quand même les interactions en face à face lorsqu'il s'agit d'obtenir des commentaires des managers (surtout les compliments 😉), et plus d'un sur trois préfèrent communiquer avec l'équipe en face à face également.


À lire aussi : 3 tendances pour l'intégration de vos collaborateurs à suivre en 2019


Une confiance tempérée par l'anxiété

Malgré la certitude d'être la génération qui travaille le plus dur, nous souffrons d'anxiété face aux attentes du travail et à la réussite. Pour 34% d’entre nous, l’anxiété est un frein à la réussite. Elle est très préoccupante dans les pays développés comme au Canada (44 %), au Royaume-Uni, aux États-Unis (40 % chacun), et en France (38%). Elle est plus répandue chez les femmes (39 %) que chez les hommes (29 %).

Lorsqu'il s'agit de réussite professionnelle, nous nous préoccupons surtout de notre formation et de ce à quoi elle nous a pas préparé.

Malgré un taux d'inscription record aux études supérieures, ma génération Z ne se sent toujours pas préparée à entrer sur le marché du travail, et seulement la moitié d’entre nous considèrent l'expérience universitaire comme une préparation au monde du travail. Beaucoup d’entre nous ont déclaré que leur formation ne les avait pas préparé à des activités souvent nécessaire à la réussite professionnelle telles que la négociation, le réseautage ou la prise de parole en public. La majorité d'entre nous ne savent pas gérer un conflit de travail ou à être cadrés par une autre personne.



À lire aussi : 3 stratégies de recrutement à adopter sur les réseaux sociaux



La génération Z et les réseaux sociaux

Les médias sociaux peuvent également entrer en jeu. En effet même si les médias sociaux appellent à la comparaison, ils suscitent également la critique. En raison de nos origines digitales, nous sommes avec l’idée de partager nos pensées et nos sentiments dans un espace qui fait l'objet d'une attention constante. On pourrait dire que la génération Z, soutenue par la liberté numérique mais profondément consciente de ses pièges intrinsèques, est à la fois confiante et soucieuse d'une communication appropriée et collaborative.


Parce qu'un membre de notre génération sur trois se sent motivé à travailler fort et à rester au sein d'une entreprise s'il est supervisé par un manager coopératif, ces managers pourraient être en mesure de soulager l'anxiété de la génération actuelle face au travail.

Nous sommes à la recherche d’inspiration venant de nos managers. Nous voulons aussi être encouragés à essayer de nouvelle choses et à nous perfectionner professionnellement. Faites nous confiance !



PS: Si vous avez appris quelque chose d'utile, on compte sur vous pour partager cet article avec ❤️

Pour aller plus loin sur les sujets Marketing de recrutement, Marque Employeur et Acquisition de candidats consultez nos Guides gratuits :



premium2019.png
risingstar2019.png

Nos derniers articles

Alternatives

 

Job Boards & Sites d'emploi

Seeqle logo

Solution N°1 d'acquisition de candidats et de sourcing automatisé via la publicité ciblée sur Google, Facebook, Instagram, Snapchat, Youtube, Messenger, Twitter, AdSense, Audience Network, Indeed, Neuvoo, Adzuna et des milliers de sites web et applications mobiles pertinents. Profitez de l'immense puissance du recrutement programmatique et du big data pour promouvoir votre marque employeur et vos offres d'emploi directement sous les yeux des bons candidats actifs et passifs, là où ils passent du temps tous les jours.

Conçu avec ❤️ à Paris 

Recrutement Programmatique Automatisé